A.I.C.C. la DIANE MARVEJOLAISE

27 novembre 2020

Bonjour à tous ,
Je me permet de venir vers vous suite aux diverses informations qui circulent par mail et sur les réseaux sociaux sur une éventuelle reprise de la chasse ce samedi 28 novembre . 
Sachez qu’après avoir contacté plusieurs interlocuteurs des fédérations , AUCUN arrêté n’a été publié pour réouvrir la chasse ce samedi ! Un communiqué de la FNC visant à faire pression a été publié par beaucoup de fédérations mais il n’autorise en aucun cas une reprise de la chasse à l’heure où nous nous parlons . Nous devrions avoir un retour demain sur une reprise ou non de la chasse dans un périmètre de 20km et pendant 3h. Faites bien attention à ce que vous lisez et attendez les publications des arrêtés .
Je reviendrai vers vous dès que j’aurai d’autres informations .
En attendant prenez soin de vous et de vos proches 
Thomas Giral 

Posté par bonny à 04:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 novembre 2020

Mende le 25 novembre 2020


Mes chères amies chasseresses, mes chers amis chasseurs,

Depuis les annonces du Président de la République du 28 octobre nous traversons une période très difficile. Dès ces annonces, je me suis mobilisé personnellement pour défendre une continuité de la pratique de tous les modes de chasses, soyez-en convaincus.

Bien qu’évidemment respectueux d’une solidarité nationale que nous nous devons tous de respecter, il m’est apparu possible de pouvoir continuer nos différentes pratiques. Comme vous le savez aussi, il n’en a été rien et les seules dérogations qui nous ont été accordées ont été les chasses à l’affût et en battue pour les espèces gibier susceptibles d’occasionner des dégâts sur notre Département, à savoir le Sanglier, le cerf, le chevreuil et le mouflon. Nous avons suivi toutes les procédures, toutes les étapes afin de respecter les décisions du Président de la République, la circulaire ministérielle du 30 octobre, les décisions de l’état, via l’arrêté préfectoral du 10 novembre.

Nous nous sommes montrés exemplaires ; VOUS vous-êtes tous montrés exemplaires et avez suivi toutes les règles que nous vous avons délivrés dans nos nombreuses communications (sur la presse, sur notre page Facebook, sur notre site internet, via les milliers d’appels et mails reçus à la Fédération). Toute mon équipe a été et restera dévouée et à votre service.

J’entends ici et là que je ne suis pas au service des chasseurs de petits gibiers, qui se considèrent comme les « abandonnés » de cette dérogation. Il n’en est rien et je tenais à vous l’affirmer. En tant que Président de la Fédération des chasseurs de la Lozère, j’ai toujours défendu et je défendrai toujours, avec la force et la conviction que vous me connaissez, les intérêts de tous nos chasseurs.

Nous subissons des attaques de toutes parts et il est important que nous restions tous solidaires, les chasseurs sont une grande famille. Certes, et comme dans toutes les familles, il peut y avoir des discordes et elles sont légitimes, mais restons unis.

Le lundi 23 novembre, à notre plus grande stupeur et malgré les arguments avancés, la régulation du mouflon a été suspendue en Lozère. En effet, à la suite d’un référé déposé par la LPO et l'ASPAS (des associations de protection de la nature), le tribunal de Nîmes a suspendu la régulation du mouflon en Lozère. Que ces associations aillent maintenant expliquer aux agriculteurs qui sont victimes des dégâts de mouflon, que ce dernier n'en fait pas suffisamment... selon eux. Qui va payer les dégâts ? Sur la forme nous déplorons la méthode car le tribunal de Nîmes a pris sa décision sans même consulter les services de la préfecture de la Lozère. Sachez, mes amis, que nous étudions les possibilités de recours avec la Fédération Nationale des Chasseurs. Nous vous vous tiendrons bien évidemment informés du suivi de ce dossier. Pourquoi la LPO : Ligue de Protection des Oiseaux, avec laquelle pourtant, nous menons régulièrement des actions de terrain, dans une bonne intelligence jusqu’à ce jour, nous attaque sur une espèce comme le mouflon ? Cela devra être éclairci dans les jours et les semaines à venir. Pourquoi la procédure de suspension de la chasse du mouflon a été si rapide en Lozère ? Là aussi, il sera nécessaire de m’apporter, de vous apporter les explications nécessaires.

A l’heure où je m’adresse à vous, il m’est encore impossible de pouvoir vous annoncer une quelconque reprise de la chasse au petit gibier, comme il m’est impossible d’annoncer la reprise de la chasse à l’approche. A ce sujet, certains se sont exprimés, sans s’adresser à moi directement, en avançant le fait que, ne chassant pas ou peu le petit gibier, je n’avais pas défendu les chasses au petit gibier. Je demande à ses personnes de m’appeler directement ou de venir me rencontrer en personne. Je suis à leur entière disposition pour leur expliquer que je suis le Président de tous les chasseurs. A ce titre, et chassant pourtant aussi à l’approche, cette pratique reste impossible à ce jour car ne faisant pas partie des dérogations de l’arrêté préfectoral du 9 novembre 2020. Je rappelle à tous que malgré tous les arguments avancés, je ne peux décider seul l’ouverture de telle ou telle chasse.

A présent, et suite à l’allocution du Président de la République hier soir, 24 novembre 2020, sachez que votre Fédération va étudier, en concertation avec la Fédération Nationale des chasseurs, toutes les possibilités pour élargir la chasse, qu’il nous faudrait appeler aujourd’hui «régulation». Il n’y a pas de chasse de régulation et chasse de loisir, il n’y a qu’une seule chasse et je la défendrai jusqu’au bout.

Chers amies, chers amis, comme je l’ai fait les courriers du 6 novembre, puis du 10 novembre, ainsi qu’au travers de nombreux posts Facebook, je reviendrai vers vous pour vous tenir régulièrement au courant de toutes les avancées concernant la pratique de la chasse en Lozère.

D’ici là, continuez à tous prendre soin de vous et de vos proches, et encore une fois…restons unis et exemplaires.


En Saint Hubert,


Votre Président
André THEROND

Posté par bonny à 05:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2020

Chères chasseresses, Chers Chasseurs

En ces temps de crise sanitaire je tenais à m’adresser à vous concernant l’arrêté préfectoral de notre département paru ce jour qui fixe les modalités de la chasse dite de régulation pendant le confinement.

Comme vous avez pu le constater, seule la chasse au grand gibier est autorisée et je tiens à avoir une pensée pour les chasseurs de petits gibiers (dont nous faisons partis) qui peuvent se sentir abandonnés par cette décision. Mais il faut y voir un intérêt général dans cette mission de régulation de la population de grands gibiers, qui pourrait vite devenir incontrôlable et engendrerai un coût beaucoup trop important que nous devrions payer ainsi que la mise en péril du monde agricole dont nous avons besoin quotidiennement.

Vous le comprendrez donc pour des raisons de sécurité générales et sanitaires les places aux battues de cervidés vont être limitées et je ne pourrai à mon grand regret pas prendre tout le monde. Il ne faut pas oublier que nous sommes en confinement et que nous ne devons pas accroître notre image déjà assez mauvaise en nous comportant comme des affamés toujours plus nombreux dans les rassemblements.

C’est pourquoi après avoir pris conseils auprès de la Fédération des chasseurs de la Lozère et réuni les membres du bureau pour approbation, nous avons pris la décision de favoriser ceux et celles qui sont présents de manière régulières aux battues depuis plusieurs années. Il me semble judicieux dans ce contexte plus que difficile de privilégier ceux qui s’investissent pleinement dans la régulation des cervidés pendant la chasse et même lorsque celle-ci est fermée à travers diverses actions d’aménagement du territoire. Je sais que cette décision sera contestée par certains d’entre vous mais je compte sur votre compréhension, votre indulgence et votre civisme pour comprendre que c’est cette solution qui nous paraît être la plus juste pour tous. Toutes les personnes prioritaires ont été contactées.

Néanmoins je n’exclue personne, les personnes prioritaires devront me donner leur réponse sur une participation ou non aux battues avant chaque jeudi soir 19h dernier délais. Cela me permettra ainsi en fonction des réponses de libérer des places pour ceux qui venaient de manière moins régulières.

Je contacterai alors par téléphone la ou les personnes venant moins souvent afin de leur indiquer le nombre de places disponibles. Si trop de personnes se manifestent par rapport aux nombres de places disponibles je procèderai alors à un tirage au sort.

Je compte sur vous tous pour faire en sorte de respecter cette décision, soyons solidaires et respectueux et ayons une pensée pour ceux qui se battent actuellement contre le virus.

En Saint-Hubert, prenez bien soin de vous et de vos proches.

 

Votre président, Thomas Giral

 

Posté par bonny à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Courrier du président FDC48 du 09 Novembre 2020

Chères chasseresses, Chers chasseurs,

Nous venons de recevoir l’arrêté préfectoral DDT-BIEF-2020-315-0001 du 10 novembre 2020 relatif à la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage. Vous trouverez cet arrêté sur notre site internet https://chasseurdelozere.com/ et sur notre page facebook https://fr-fr.facebook.com/chasse48/

Comme je vous l’annonçais, cet arrêté concerne uniquement les espèces suivantes : sangliers, cerfs, chevreuils et mouflons car il s’agit d’espèces occasionnant des dégâts sur notre département. Toutes les autres espèces ne peuvent être chassées. La chasse en battue et le tir à l’affut sont autorisés. La chasse à l’approche de ces 4 espèces est strictement interdite. Le piégeage est strictement interdit sur le département pendant cette période de confinement. Pour rappel, je vous invite à regarder les fiches sécurité sur le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique téléchargeable sur notre site internet.

Il est indispensable que tout chasseur souhaitant chasser le sanglier soit détenteur du timbre « sanglier ». Pour se faire, vous pouvez régler le timbre sur internet selon la même méthode que pour la validation de votre permis, ou bien vous adresser directement à la Fédération. Pour mémoire, votre validation petit gibier vous permet de réguler les 3 autres espèces. Enfin, pour ceux qui auraient la validation nationale, nul besoin de se munir du timbre sanglier pour le chasser. Je m’engage à ce que la Fédération rembourse la valeur du timbre à tout chasseur ayant pris le timbre sanglier pendant cette période exceptionnelle de confinement.

J’insiste à nouveau sur le fait que l’état nous demande de réaliser ces tirs de régulation dans le cadre de nos missions d’intérêt général.

Je compte sur vous toutes et tous pour accomplir au mieux cette mission et je sais que je peux compter sur votre respect des mesures barrières et d’une manière générale sur l’application stricte de cet arrêté.

La Fédération reste à votre disposition pour répondre à toutes les questions que vous seriez amenés à vous poser.


En Saint-Hubert, prenez bien soin de vous et de vos proches




Votre Président, André Thérond

Posté par bonny à 16:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 novembre 2020

Chères chasseresses, Chers chasseurs,

En ces temps de crise sanitaire je tenais à m’adresser à vous pour un faire un point sur la situation et les actions menées par votre Fédération.

Avant tout, j’espère vous trouver toutes et tous en bonne santé et vous souhaite de traverser cette période de pandémie dans les meilleures conditions possibles. L’heure est grave et le maître mot reste et doit rester la solidarité entre tous les citoyens.

Si lors du premier confinement au printemps, notre pratique n’avait pas été impactée, ce nouveau confinement impose à présent une adaptation de la chasse. Suite à l’annonce présidentielle de ce nouveau confinement mis en place par décret le 29 octobre 2020 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, toute forme de chasse a été suspendue. Cependant la régulation de certaines espèces est apparue comme une nécessité et les négociations nationales entre le monde agricole, la Fédération Nationale des Chasseurs et l’état ont amené la Ministre de Transition Ecologique à adresser aux préfets de tous les départements une circulaire le 31 octobre 2020.

Cette circulaire avait pour objet : « la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage et de destruction d’espèces animales susceptibles d’occasionner des dégâts ». Cette circulaire prévoyait que certaines activités d’intérêt général devaient être maintenues et la régulation de la faune sauvage est considérée comme telle dans nos missions. L’objectif du gouvernement est d’éviter une explosion des coûts liés aux dégâts, qui rappelons-le, restent encore aujourd’hui, entièrement à la charge des chasseurs. La circulaire met en avant le rôle essentiel des chasseurs au regard de l’importance de préserver l’équilibre agro-sylvo-cynégétique. Notre préfète a donc reçu cette circulaire qui lui demandait de convoquer à brève échéance une Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage (CDCFS).

En possession de cette circulaire, j’ai contacté les services de la Préfecture afin de fixer une date pour cette CDCFS dès que possible. En effet, cette CDCFS permet de consulter tous les acteurs concernés par ces missions d’intérêt général et il était important de partager les points de vue.

Même si nous ne souhaitons pas être considérés uniquement comme des « régulateurs de la faune sauvage » nous devons nous montrer solidaires de l’effort national et respecter les consignes gouvernementales. C’est pourquoi, je me suis rendu hier soir à une réunion préalable au lancement de la consultation de la CDCFS. Notre échange avec la Préfète m’a permis de lui assurer le soutien de tous les chasseurs dans cet effort national et dans les missions qui nous sont demandées aujourd’hui.

Une CDCFS dématérialisée est donc lancée ce vendredi 6 novembre et « l’arrêté Préfectoral relatif à la mise en œuvre de dérogations au confinement en matière de régulation de la faune sauvage » devrait être publié en début de semaine.

Dans le sens de la circulaire, cet arrêté prévoit la « régulation » du sanglier et des espèces soumises à plan de chasse (cerfs, chevreuil et mouflon). Toutes les autres espèces ne sont pas concernées par cet arrêté et ne pourront donc pas être chassées.

Les modalités de cette « chasse de régulation » seront précisées dans cet arrêté que je vous communiquerai dés sa parution. J’ai une pensée toute particulière pour tous les chasseurs de petit gibier qui se sentiront pour certains lésés par cet arrêté, mais une fois de plus, rappelons-nous que ce qui nous est demandé et autorisé, est uniquement une régulation des espèces susceptibles d’occasionner des dégâts dans un contexte de pandémie. J’invite les chasseurs de gros gibier à accueillir les chasseurs de petit gibier qui souhaiteraient se joindre à eux dans ces missions.

Enfin, j’ai une pensée sincère pour tous ceux qui sont malades, pour tous nos soignants qui prennent soin de nous, pour tous nos commerces fermés. Chères chasseresses, chers chasseurs, pour vous, pour eux, pour nous tous, je vous demande de rester solidaires et de vous montrer exemplaires.

En Saint-Hubert, prenez bien soin de vous et de vos proches


Votre Président, André Thérond

Posté par bonny à 05:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 novembre 2020

Chers amis chasseurs,
 
La France est soumise à une nouvelle période de confinement depuis le 30 octobre 2020.

La situation actuelle nous oblige à fermer notre Fédération au public.

Cependant, nos équipes restent à votre entière disposition par mail à contact@fdc48.fr ou par téléphone au 0466657585.
 
Au moment où nous rédigeons ce courrier, je tenais à vous faire part de l’évolution concernant la chasse :
Le Ministère de la Transition écologique a envoyé aux préfets une circulaire stipulant très clairement qu’une CDCFS (Commission Départementale de la Chasse et de la Faune Sauvage) va se tenir dans chaque département afin de définir les dérogations possibles.

Au niveau National, ces dérogations concerneront uniquement les « missions d’intérêt général » pour la chasse d’espèces dont il est démontré que le défaut de régulation peut provoquer des dégâts. Les espèces et les modalités restent à définir.

Le cabinet du Premier Ministre a arbitré sur le fait que la chasse hors régulation d’animaux pouvant causer des dégâts (tel que cela sera défini en CDCFS) ne rentre pas dans les critères de dérogation au confinement, quelque soit la distance du domicile.
 
Chers amis Chasseurs, très clairement, cela revient à vous confirmer ce que nous vous disions déjà vendredi : Vous ne pouvez pas chasser pour l’instant et même dans un rayon d’1 km de chez vous pendant 1 heure.
 
Au niveau de la Lozère, contact est déjà pris entre la Fédération et la DDT et une date de Commission devrait être fixée dans les plus brefs délais.
 
Nous vous tiendrons informés de l’avancé des décisions qui seront prises.
 
Bien cordialement
Joseph MATERA
Directeur

Posté par bonny à 05:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 octobre 2020

Chers amis chasseurs,

A ce stade et dans l’attente de la circulaire ministérielle, toute forme de chasse est interdite jusqu’au 1er décembre sur l’ensemble du territoire national, seul les consignes inscrites sur « l’attestation de déplacement dérogatoire » sont autorisées.

A titre d’exemple vous pouvez sortir, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre, autour de votre domicile, y compris pour les besoins de vos chiens MAIS pas pour chasser et sans arme.

Votre Fédération est pleinement investie et des négociations sont en cours au niveau Régional et Départemental.

Nous vous tiendrons informés dès qu’il y aura une avancée.

Prenez tous soin de vous et de vos proches,
Le Président
A.THEROND

Posté par bonny à 04:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 octobre 2020

Chers amis chasseurs,

À la suite des annonces du Président de la République hier soir, un nouveau confinement entrera en vigueur à partir de ce soir minuit. La conséquence est que,
Cela aura des répercussions directes sur la pratique de la chasse
Nous n’avons pas encore toutes informations à ce stade et il est nécessaire d’attendre les précisions qui doivent être apportées ce jour par le gouvernement.
Le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs se concentre sur les négociations avec nos interlocuteurs nationaux, dans le but de préserver le plus grand nombre des intérêts des chasseurs.
La Fédération Départementale des Chasseurs de Lozère est en contact permanent avec les services de la Préfecture afin de pouvoir vous apporter au plus vite toutes les informations.
Nous ne manquerons pas de revenir vers vous au plus vite.
Prenez soin de vous dans cette période de pandémie.

Le Président
THEROND André

Posté par bonny à 04:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2020

Chers amis chasseurs,
La France entre à nouveau dans une période difficile pour chacun d’entre nous. Comme l’a annoncé ce soir le Président de la république, la pandémie nous impose un nouveau confinement, qui aura des répercussions directes sur la pratique de la chasse sur l’ensemble du territoire.
Tout d’abords concernant la grippe aviaire, la DGAL nous donnera sa réponse dans les jours qui viennent sur le transport et l’attache des appelants en zone ZRP. Devant l’urgence imposée par la COVID 19, l’ANSES n’a pas encore pu donner son avis technique sur nos discussions.
Pour le confinement, qui sera semblable à celui du printemps dernier, nous attendons que les circulaires arrivent dans les préfectures départementales. Dès demain, chaque président départemental ou régional de fédération discutera avec son préfet pour éclaircir de nombreux points liés à la pratique de la chasse. Je peux d’ores et déjà vous dire que si nous avons des missions de service public à maintenir au niveau de la chasse, certaines de nos activités ne pourront être compatibles avec les efforts demandés à chacun d’entre nous pour tenter d’enrayer la propagation de la maladie. Je vous demande de laisser aux fédérations le temps d’apprécier chaque situation locale, avant de vous tenir au courant sur la marche à suivre dans les prochains jours.
Je tiens également à m’excuser de ne pas pouvoir répondre aux centaines de messages privés que vous m’adresser, obligé de me concentrer en priorité sur les discussions avec tous nos interlocuteurs, dans le but de préserver le plus grand nombre de vos intérêts.
Prenez soin de vous et de vos proches, et restons unis dans cette période difficile que la maladie nous impose.
Amitiés en St Hubert
Willy Schraen

Posté par bonny à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cerf. Aubrac, octobre 2020...

08 octobre 2020 007

Posté par bonny à 05:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2020

Brocard, Aubrac, octobre 2020...

12 octobre 2020 004

Posté par bonny à 05:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2020

Cerf, Aubrac, septembre 2020...

28 septembre 2020 004

Posté par bonny à 06:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2020

Cerf. Aubrac. septembre 2020...

28 septembre 2020 152

Posté par bonny à 17:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 octobre 2020

Cerf. Aubrac. Septembre 2020...

28 septembre 2020 548

Posté par bonny à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2020

Cerf. Aubrac. septembre 2020...

28 septembre 2020 560

28 septembre 2020 681

28 septembre 2020 714

Posté par bonny à 05:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2020

Cerf, Aubrac, septembre 2020...

28 septembre 2020 757

Posté par bonny à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 septembre 2020

Cerf, Aubrac, septembre 2020...

28 septembre 2020 305

28 septembre 2020 354

Posté par bonny à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2020

Cerf, Aubrac, septembre 2020...

23 septembre 2020 001

Posté par bonny à 05:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 septembre 2020

Cerf, Aubrac, septembre 2020...

23 septembre 2020 060

Posté par bonny à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Biche, Aubrac, septembre 2020...

21 septembre 2020 023

Posté par bonny à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]